The revolution of Ivy, Amy Engel

novembre 1.jpgJ’ai tout perdu. Mon foyer. Ma famille. L’homme que j’aime.

Ce serait si facile de capituler, de fermer les yeux et d’attendre que la faim et la soif aient raison de moi. Ou bien qu’une bête sauvage me trouve. Ou même un autre survivant… Mais je refuse d’abandonner. J’en ai terminé avec la lâcheté. Il est temps pour moi d’agir, enfin.

Bishop me l’avait bien dit, cet univers hostile ne pardonne pas la moindre erreur. Et au-delà de la barrière, c’est encore pire. L’hiver approche, et si je veux survivre, il va me falloir trouver de l’eau, des vivres, un abri. D’autres condamnés avec lesquels m’allier. Mais surtout, je vais devoir faire un choix : dois-je oublier ma vie d’avant, me venger de ceux qui m’ont trahie… ou mener, purement et simplement, la révolution ?


Car je ne suis plus une Westfall, ni une Lattimer. Simplement Ivy et je suis enfin libre.

Capture d’écran 2016-12-23 à 18.15.11.png

Si vous n’avez pas encore lu The book of Ivy,  dont je vous parlais en  Février, il va être  temps de vous y  mettre ! 

The Revolution of Ivy, est le second tome de The Book of Ivy, on retrouve Ivy telle qu’on l’a laissée après son exclusion de Wetfall, à la fin du  premier tome. Ivy est de l’autre côté de la barrière, luttant pour survivre dans ce nouvelle environnement qui est le sien.

Si vous avez lu ma première chronique, vous savez que j’ai adoré ma lecture et surtout Bishop, alors j’avais hâte de retrouver Ivy qui décide de s’éloigner de la barrière pour affronter le monde extérieure.

Ivy, essaye tant bien que mal d’oublier sa vie passée et d’avancer pour survivre mais ce n’est pas si facile, surtout quand on doit oublier la personne que l’on aime le plus, et après avoir été trahie par sa propre famille.

«je ne pensais pas croire au destin mais peut être que le destin lui se fiche bien de ce qu’on croit». 

Ivy deviens cependant vite agaçante, on ne comprend pas ses choix, et prend souvent des mauvaises décisions.

L’absence de Bishop ce fait sentir, j’avais hâte de le retrouver et d’avoir enfin ma scène de retrouvaille, j’ai adoré la scène mais j’ai vite déchanter, par le comportement d’Ivy et des retrouvailles…. Alors qu’Ivy et Bishop avait réussi dans le premier tome à s’apprivoiser, à se connaitre, s’apprécier et même à s’aimer, en dehors de la barrière tout à changer pour Ivy.

« Il est celui qui a toujours perçu la vraie Ivy, toujours cru en moi, même dans les moments où je doutais de moi-même. » 

Ivy est forte et indépendante, elle a réussi à survire grâce à deux autres personnages Caleb et Ash, mais l’arriver de Bishop remet tout en cause, car Bishop et çà seule véritable faiblesse.

« Quand deux enfants sont tombés amoureux l’un de l’autre malgré les règles qui le leur interdisaient. » 


La plume de l’auteur est toujours aussi addictif….

« A cet instant précis, cette fin atroce m’apparait inévitable, j’ai eu peu me démener pour éviter ce carnage, il a quand même eu lieu ». 

Pour conclure, La fin est d’une intensité tellement forte. Ce n’est pas un happy ending, il se marièrent et eurent beaucoup d’enfant. Car elle nous amène à un épilogue sympathique mais un peu court, il manque quelques lignes, j’aurais aimé en savoir plus sur le futur de Bishop et Ivy. 

 

Une suite à lire ! 

Publicités

3 réflexions sur “The revolution of Ivy, Amy Engel

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s