Un appartement à Paris – Guillaume Musso

Capture d’écran 2017-04-04 à 15.12.33.png

« L’art est un mensonge qui dit la vérité… »

Paris, un atelier d’artiste caché au fond d’une allée verdoyante. Madeline l’a loué pour s’y reposer et s’isoler. À la suite d’une méprise, cette jeune flic londonienne y voit débarquer Gaspard, un écrivain misanthrope venu des États-Unis pour écrire dans la solitude. Ces deux écorchés vifs sont contraints de cohabiter quelques jours.

L’atelier a appartenu au célèbre peintre Sean Lorenz et respire encore sa passion des couleurs et de la lumière. Terrassé par l’assassinat de son petit garçon, Lorenz est mort un an auparavant, laissant derrière lui trois tableaux, aujourd’hui disparus. Fascinés par son génie, intrigués par son destin funeste, Madeline et Gaspard décident d’unir leurs forces afin de retrouver ces toiles réputées extraordinaires.

Mais, pour percer le véritable secret de Sean Lorenz, ils vont devoir affronter leurs propres démons dans une enquête tragique qui les changera à jamais.

Bande-annonce d’Un appartement à Paris

Interview : (pour l’avoir dans l’intégralité) cliquez ici 

Ce nouveau roman commence par une rencontre inattendue : celle de Madeline, une ex-flic londonienne, et de Gaspard, un écrivain de théâtre américain, qui, à la suite d’une méprise, sont contraints de partager la même location à Paris. D’où est née cette idée ?

Guillaume Musso : ce roman, qui me trotte dans la tête depuis très longtemps, est né d’un désir de mettre en scène un état de tension entre deux personnages. Gaspard a prévu de rester cloîtré pendant un mois pour écrire sa pièce de théâtre. Madeline veut se reposer avant d’affronter l’une des épreuves les plus importantes de sa vie. Au moment où l’histoire commence, cet homme et cette femme sont en quête éperdue de solitude, et le bug informatique qui les contraint à cohabiter représente pour eux un véritable cauchemar.

Mon but était aussi de détourner les codes et de déjouer les attentes des lecteurs en partant d’une situation qui peut rappeler celle d’une comédie romantique, mais qui bascule très vite dans une enquête assez sombre et dans une tragédie intime.

 Pourquoi avez-vous eu envie de revenir vers Madeline ? (interview terrafemina) 

Guillaume Musso : C’est quelque chose que je n’avais jamais fait avant. Ce n’est pas une  suite de L’appel de l’ange, mais en même  temps, j’ai toujours eu l’ impression que je n’en avais pas fini avec ce personnage. J’ aurais pu recréer un personnage de femme flic mais Madeline s’est imposée à moi. Je voulais  savoir ce qu’elle était devenue. Dans le même temps , je trouvais qu’elle formait un  couple assez  complémentaire avec l’autre héros du  livre, Gaspard  Coutances .

Capture d’écran 2016-12-23 à 18.15.11.png

Le précédent thriller paru l’année dernière « La fille de Brooklyn », s’est classé en tête des ventes en 2016. Il vient de paraitre en poche, simultanément avec la sortie du 14e roman « Un appartement à Paris » publié chez XO de Guillaume Musso.

Ce Roman, tourne autour de la paternité, un sujet de prédilection de l’auteur à laquelle il ajoute sa petite spécialité les enquêtes sombres et compliquées dans le milieu de l’art.

« Je m’appelle Madeline Greene, je suis enquêtrice… » 

Un appartement à Paris, n’est pas la suite directe de l’appel de l’ange, 5 ans se sont écoulé et nos deux héros Jonathan et Madeline ne sont plus les mêmes…. (malheureusement pour moi).

Pour ceux qui me connaisse, vous savez que j’adore les livres de Guillaume Musso, et que j’aime les romans de « cape et d’épée, plein de magie et de monstre ensorcelé » non çà c’est plutôt Belle (Disney), moi je suis plutôt une fan inconditionnée de roman policier, de thriller et d’enquête à la Sherlock Holmes… Alors vous vous doutez bien, que je ne pouvais pas manquer le nouveau thriller, et surtout de retrouver Madeline le personnage de mon livre préféré « l’Appel de l’ange » (qui le reste encore aujourd’hui). L’année dernière j’ai pu rencontré G. Musso qui a été la meilleure rencontre de ma vie, je suis bien triste de ne pas avoir eu le plaisir de le rencontrer en 2017, mais l’année n’est pas encore fini je garde espoir ! Mais j’ai eu le privilège grâce à la maison d’édition XO de recevoir le SP « Un appartement à Paris » directement chez moi le jour de sa sortie, et avec une dédicace de l’auteur, j’en reviens toujours pas encore aujourd’hui  !!

Vraiment merci à eux pour ce merveilleux cadeau !

Je ne peux pas cacher, même si j’ai adoré ce roman que pour moi les 10 premières pages on été très douloureuse ! (Pour ne pas spoiler les nouveaux lecteurs l’écriture est en blanc, donc si vous voulez lire le passage, passez votre souris, comme pour faire un copier coller de la phrase ci dessous) ! Apprendre que Madeline et Jonathan se sont séparés, qu’il retourne auprès de son ex-femme et pour finir en beauté a eu un deuxième enfant ! Là c’était le choc de trop j’ai eu besoin d’arrêter ma lecture, j’ai du mal à comprendre pourquoi mais au fil de ma lecture j’ai bien vu que Madeline et Gaspard sont semblables, ils ont cette part de fragilité, qui les rassemble


Je dois l’avouer @ceriseeebooks m’a bien aidé à reprendre ma lecture….. 

Madeline décide de retourner à Paris ! Malgré toutes les nombreuses épreuves qu’elle a traversé,  sa curiosité, et son instinct de flic sont intacte, elle est toujours là pour découvrir la vérité et résoudre les enquêtes les plus difficiles !

« Cette Maison lui avait fait retrouver le sourire. Elle avait eu raison de suivre son instinct et de venir ici. Paris était vraiment la ville dans laquelle tout pouvait arriver »

J’ai adoré retrouver Madeline, même si au début du roman elle est fragile, et en difficulté, elle retrouve vite sa force de caractère, ce caractère de femme forte et qui ne se laisse pas faire ! La flic qui a vécu des moments très sombre mais qui arrive toujours à sortir la tête de l’eau.


« Voilà ce qu’elle allait faire : prendre un bain puis s’installer sur la terrasse avec une tasse de Thé et un bon livre ! » 

Dans un appartement à Paris, un homme et une femme sont obligés de cohabiter pendant les fêtes de noel à cause d’un beug informatique …

Au fil des pages, Madeleine et Gaspard vont chacun être attirés par la vie de l’ancien propriétaire, un artiste de renommée mondiale, Sean Lorenz, qui a arrêté de peindre dans de triste circonstance, pourtant avant de mourir le peintre a laissé derrière lui, trois oeuvres encore introuvable aujourd’hui….

« Là meilleure façon de cacher quelque chose, c’est de le laisser en évidence » la lettre volée d’Edgar Allan poe.

Ce livre est écrit avec une alternance de point de vue, entre Madeline, Gaspard, parfois Pénélope, qui apportent son lot de mystère, mais aussi de preuve et d’avancement sur l’enquête. Musso revient encore cette année avec un roman puissant, un thriller haletant, qui nous tiens jusqu’à la fin pour arriver à un dénouement inattendue, et qui donne enfin à Madeline ce qu’elle a toujours voulu.

« Oubliez ça, lui jeta Madeline, on n’est pas dans le Da Vinci Code. »

Le petit plus que nous offre Guillaume Musso, c’est la rencontre à travers son nouveau livre de ses anciens personnages, j’aime toujours autant les retrouver ! Dans ce nouveau thriller on peut retrouver l’auteur Arthur Costello de « L’instant présent » :  « elle était plongée dans la lecture d’un gros roman : la ville qui ne dort jamais, d’Arthur Costello. Il est bien votre roman ?  C’est l’un de mes préférés. C’est la deuxième fois que je le lis. Dommage que l’auteur n’écrive plus. Il est mort ? Non il est dévasté … » Pour savoir pourquoi il ne vous reste plus qu’à lire l’instant présent ! Mais nous avons aussi retrouver un autre personnage, dans le roman de Musso,  Donald Trump, s’est fait doubler dans la course à l’investiture républicaine par un certain Tad Copeland, qui est d’ailleurs détesté par un infirmier de Harlem « et ce n’est pas avec l’élection de cette couille molle de Tad Copeland que les choses vont s’arrêter ». 

Bonus : L’appel de l’Ange, son best-seller publié en 2011, serait adapté en série sur TF1, et un film en préparation, le roman Central Park, publié en 2014 va être adapté au cinema par la société de production Mars Film. Pour l’instant, le tournage et le casting ne sont pas dévoilé.
Malheureusement, n’ayant pas rencontrer l’auteur je n’ai pas d’indice sur une future publication mais j’ai trouvé une petite pépite sur le net, sait-on jamais !

INTERVIEW > ISABELLE MONNART Publié le jeudi 07 avril 2016 à 10h24  
Guillaume Musso :  « Pour être honnête, j’ai depuis longtemps une idée d’histoire qui s’appelle Switch sur l’histoire d’un homme et d’une femme qui se retrouvent dans le corps l’un de l’autre… Mais je ne vous en dis pas plus : si le livre se fait un jour, je veux garder le suspense ! »

Maintenant, ils nous faut encore attendre un an avant la sortie du prochain roman, mais l’attente en vaut le coup…. 

 « Cursum perficio » ici s’achève mon chemin » 

Un-appartement-a-Paris-sortie.jpg

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s