La Cave – Natasha Preston

Quatre jeunes filles en fleur …. et un psychopathe. 

Capture d’écran 2017-04-30 à 20.02.32.pngImaginez une maison comme n’importe quelle autre. Dedans une pièce. Dans cette pièce, une bibliothèque. Derrière cette bibliothèque, une porte. Au delà de cette porte, des escaliers. En bas, une cave.

Une cave où sont séquestrées trois filles, Rose, Iris et Violette, soumises à la folie maniaque et meurtrière d’un homme : Trèfle. Mais la famille n’est pas complète, il manque une quatrième jeune fille, il manque Lilas !

Natasha Preston est une auteur anglaise qui a commencé à lire sur Wattpad avant de se décider à écrire ses propres histoires : « La Cave » est son premier roman publié en France, et j’espère pas le dernier !


Summer est une jeune fille de 16 ans, une lycéenne lambda tout à fait normale, elle sort avec Lewis qui se trouve être aussi le meilleur ami de son Frère Henry ! Mais un Samedi soir, la vie de Summer va basculer, alors qu’elle s’apprête à sortir avec ses copines, elle va faire une très très mauvaise rencontre…

Mais Summer n’est pas prête à se laisser faner et dépérir, elle va tout tenter pour sortir et retrouver sa famille ! 

Capture d’écran 2016-12-23 à 18.15.11.png

Quand j’ai lu le résumé de « la cave », je me suis dit il me le faut absolument ! J’ai donc commencé le livre le lendemain de sa réception, en lecture commune avec les chroniques d’Amélie. Je remercie énormément les éditions Hachette pour ce SP, qui est une très bonne découverte.

Les pages ce sont enchainées, Summer est une jeune lycéenne qui s’apprête à sortir, embrasse son copain ! « Vous êtes dégueulasse ! La ferme Henry ! » sont les derniers mots qu’elle échangera avec son frère et claquera la porte pour rejoindre ses copines en boîte de nuit ! Mais Rachel qui a encore rompu avec son petit ami à disparu, alors chacune décide de se séparer pour là retrouver (qui aurait pu croire qu’un grand méchant loup était entrain de vadrouiller à la recherche de sa nouvelle fleur, dans une ville si petite, où rien ne se passe !)

« J’étais naïve au point de croire que les malheurs n’arrivaient qu’aux autres »

0d501dd0a98b74240a5054b59abd79fb_mauve-fleur-fleur-mauve-clipart_489-500.pngSummer est une héroïne, plutôt franche, qui dit ce qu’elle pense, têtue elle ne se démonte jamais sauf peut être devant un film d’horreur où elle se cache bien volontiers sous sa couette ! Il est facile de s’identifier et de s’attacher à elle, car finalement Summer est tellement « normale » que cette jeune adolescente çà aurait pu être nous ce samedi soir, dans cette ruelle sombre …..

« Avant que je n’aie le temps de réagir, il a tendu les bras et m’a attrapé… je vais mourrir. Il va me tuer. » 

Et si nous aussi on avait déjà croiser un « Trèfle » sans le savoir ! On devient parano hein ?! Mais n’oublions pas qu’il s’agit que d’une fiction…

Cette fiction est cependant, un thriller sombre, haletant qui risque de vous faire perdre la tête. Une histoire angoissante, mais addictif, dont les pages se tournent tellement vite qu’on arrive à la fin assez rapidement.

Trèfle va conduire Summer, dans une cave où se trouve déjà trois autres jeunes filles Rose, Iris, et Violette. 

« Nous devons l’appeler Trèfle. Si tu fais tout ce qu’on te dis, tout ira bien, d’accord? Ne le contredis jamais et ne lui dis pas ton vrai nom. Tu es Lilas maintenant. Summer n’existe plus ». 

Ce que j’ai apprécié avec cet ouvrage, c’est le fait de découvrir le point de vu, de trois personnages, Summer, Trèfle et Lewis. Ce changement de narrateur, nous permet d’entrevoir la recherche de la famille de Summer, à travers Lewis, depuis l’enlèvement il ne dort quasiment plus, il passe ses journées à la chercher, il ne va pas la laisser tomber, jamais. Quant à Summer on voit le rythme des journées dans la cave, les folies de l’enfermement, à attendre, à avoir peur, mais le point de vu le plus horrible et surtout celui de Trèfle.

0_fe4fa_68b5bbd4_L.pngOn apprend à connaitre Trèfle en dehors de sa maison, qui est comptable dans un cabinet d’avocat, un gars plutôt banal au physique tout à fait normal, qui passe inaperçu ni beau, ni moche « il faut se méfier des apparences ». C’est ce qui lui permet d’approcher ses victimes très facilement, alors qu’il n’a aucune pitié. J’ai apprécié entendre parler de Summer à travers les collègues de Trèfle, qui est un personnage complexe, avec une logique qui dépasse les limites de notre réalité. Il est cependant réfléchi, et à prévu la création de sa famille pendant des années, il fait que très peu d’erreur, sauf que pour sauver Summer, il faut qu’il en fasse au moins une….

La lecture est fluide, on à l’impression que l’histoire se déroule devant nos yeux. Cependant, au bout de quelques chapitres, on passe d’une semaine de séquestration, à 5 mois d’enfermement, Summer où devrais-je dire Lilas, garde espoir mais il faut absolument qu’elle sorte de là, le temps presse ! Comment va-t-elle s’en sortir ?

« Voilà comment, j’allais considérer ma situation à partir de maintenant : j’avais été engagée dans un projet théâtral …. Il suffisait que je joue la comédie, jusqu’à ce qu’on nous retrouve ».  

La question que je me suis posée assez rapidement, c’est comment la disparition de tellement de jeunes filles, à t-elle pu passer inaperçu pendant autant d’années ? 

Pendant ce temps là les recherches continue, et ni Lewis, ni sa famille ne veulent abandonner Summer.

« J’avais l’impression qu’on m’avait ouvert la poitrine et arraché le coeur. Je n’avais jamais ressenti une douleur pareille j’en avis le souffle coupé. Est ce que je m’apprêtais à aller voir le cadavre de ma petite amie, se faire pêcher du fond du canal ? » (Lewis) 

Quand Lewis rencontre Trèfle dans le cas des recherches, il est le seul à s’apercevoir qu’il cache quelque chose, quelque chose de grave !

« Ca faisait, six mois que je vivais cet enfer, que je suivais la même routine entre ces murs déprimants. Je me demandais comment je n’étais pas devenu folle. Peut être que je l’étais depuis si longtemps que je ne m’en rendais pas compte. » 

Je peux vous dire qu’à certain moment, j’ai eu peur d’être seule chez moi 

Certain Flash-back, nous sorte de la Cave, pour nous raconter la rencontre de Lewis et Summer, une séance de film entre copine, mais aussi des Flash-back plus sombre, concernant le passé de Trèfle….

Pour conclure : la fin a été un peu longue à arriver… les chapitres sur Trèfle ne faisait que ralentir l’action à cause de sa peur d’être séparé de sa famille et qu’on le découvre… la fin n’est pas un Happy end, mais il est digne d’un vrai thriller, Summer est bouleversée, que va-t-il lui arriver ?

Trèfle est  nerveux, sur ses gardes et devient de plus en plus dangereux. Ce roman est tout de même dure psychologiquement, il arrive des choses terrifiantes, aux personnages, et croyez moi, on ne voudrait vraiment pas être à la place des filles !

Attention, ce livre ne convient pas aux très jeunes lecteurs, il contient des scènes de violences physiques et morales, mais aussi des scènes de meurtres .

La fin est plutôt ouverte, mais surtout elle m’a un peu déçu, notamment le manque de cohérence avec la Summer du début et la Summer de la fin du roman, mais aussi la facilité du choix pris par l’auteur. Pour moi, l’auteur nous laisse entrevoir la possibilité d’un deuxième tome….. qui nous permettra d’appendre plus en profondeur ce qui va arriver aux personnages, si c’est le cas alors j’ai hâte de découvrir cette suite !

 En tout cas, je retiens le nom de cet auteur car j’ai vraiment apprécié ce livre qui pour moi est vraiment ahurissant, il est mon premier coup de coeur livresque dans le genre « thriller » adolescent en 2017 ! 

IMG_4415

Publicités

5 réflexions sur “La Cave – Natasha Preston

    • bookosphereblog dit :

      La fin n’est pas mauvaise, le choix de l’auteur est juste pas forcement facile à comprendre tout de suite, car elle a fait de Summer, un caractère fort, elle veut sortir, elle aime sa famille jusqu’au dernier moment de sa captivité, mais pourtant on ne sait pas pourquoi en quelques minutes son caractère change… elle devient docile, et faible c’est dans se sens là que j’ai été déçu car je ne m’attendais pas à retrouver une Summer si abattu, après je peux pas t’en dire trop mais c’est slmt les quelques pages avant la fin, car la fin est tout de même bien écrite, mais l’auteur à surement était un peu trop vite il manque encore quelques pages, mais même si la fin est importante je te conseil de le lire car vraiment il y a seulement 10 pages sur tout le livre qui m’on déçu le reste est vraiment géniale ! on se prend vraiment dans ce roman et il est plutôt originale, et rien que pour LEWIS il faut lire ce livre 😉

      Aimé par 1 personne

  1. Les Chroniques d'Amélie dit :

    Je suis contente d’avoir fait cette LC avec toi ! C’était très sympa. 🙂 Pour le coup, j’ai été moins emballée que toi sur ce livre, comme on en a déjà discuté. Après, pour ma « défense », je suis une habituée du thriller, psychologique ou non, et j’ai trouvé celui-ci en dessous. Trop de facilités, d’incohérences… Mais il en faut pour tous les goûts, heureusement ! ^^ Ma chronique arrive bientôt. 🙂
    Bises,
    Amélie

    Aimé par 1 personne

      • Les Chroniques d'Amélie dit :

        Oui, quand tu veux ! 😉
        Je pense que tu as raison, son classement « ado » doit jouer. Après, pour quelqu’un qui n’a pas l’habitude des thriller, ça peut être une mise en bouche sympa je pense. 🙂

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s