Only you : C’était écrit – Jeanne Périlhac

Vaut-il mieux vivre sans amour ou mourir de passion ?

ZMSA_001.1.Only you - C'était écrit.0.gene.9791025737996.jpgAuteur : Jeanne Périlhac
Date de parution : 09/06/2017
Genre(s) : Romantique, Suspense 
Note  : ★★★★★

Adolescents, Lily et Andreas tombent éperdument amoureux : leur amour est fort, intense, sans limites. Sans limites ? Pas complètement, car la vie en a décidé autrement… Ils s’éloignent, la mort dans l’âme, mais jurent de se retrouver dès que possible.

 


Se joue alors une bataille dont ils ignorent tout, entre ceux qui pensent leur amour destructeur et veulent à tout prix les séparer, et l’incroyable force du destin qui les pousse l’un vers l’autre.

Même si leur amour doit causer leur perte, Andreas et Lily ne laisseront personne décider à leur place. Jamais…. 

Un Destin, … 

Un Amour,….

Une Malédiction, … 

Only You, est un roman qui se trouve être addictif, romantique, tragique et drôle, un livre qui se trouve être aussi plein de surprise, à trois voix, celle de notre jeune Lily de 14 ans, qui rentre en troisième, une jeune fille plutôt douce, calme et un peu timide qui a deux meilleurs amis Marie et David, qui est devenu son « Boyfriend » mais il faut se l’avouer l’amour n’est pas vraiment au rendez-vous… et elle se rend bien compte de çà lorsqu’elle croise le regard de Andreas, cela devient une évidence que son âme soeur c’est lui !


Pareja-mirándose-a-los-ojos.jpgL’intensité de se regard, Lily a toujours voulu le vivre, ce regard intense qui est écrit dans tous les romans à l’eau de rose qu’elle dévore, Roméo & Juliette, Orgueil et préjugé, etc…

Andreas est notre deuxième narrateur, un garçon qui rentre d’Angleterre avec un père qui déménage tous les 3 ans, il n’a jamais vraiment eu de véritable ami, mais heureusement il a une petite soeur Julie à qui il tient plus que tout. D’habitude son genre de fille sont plutôt les brunettes bien loin de notre Lily, mais il tombe lui aussi fou de cette petite blonde surnommée Lily….

Notre troisième narrateur est Priam, je n’ai pas compris tout de suite l’intérêt de ce personnage et son histoire qui au début m’a réellement peu intéressé face au pouvoir d’attraction de Lily et Andreas, mais au fil des pages, j’ai commencé à comprendre que Priam avait un rôle important à jouer, et surtout il apporte une touche fantastique à cette histoire. Priam est un jeune garçon né avant J-C, qui a été élevé par une mère aimante qui lui a appris que l’amour était essentiel dans une vie et un père colérique qui ne pense qu’à son rang, au pouvoir, et à faire de son fils un soldat des champs de bataille. Alors qu’un jour Priam rencontre une serveuse Danaé, il tombe amoureux d’elle au premier regard mais sa particularité est de voir les âmes soeurs, et Danaé appartient à un autre… Priam devient alors le gardien de l’amour et doit aider Dieu à faire se rencontrer les âmes soeurs…

Son don devient  alors une bénédiction et n’est plus la cause de son malheur. 

Mais vous allez découvrir que toutes les âmes soeurs, n’ont pas toutes la même destinés, certaine ne doivent jamais se rencontrer … Un couple sera maudit pour le bien des autres, pour réunir les âmes soeurs, Dieu à passer un pacte avec le diable qui en contre partie à maudit certaines âmes. Ce couple maudit ne devra jamais se retrouver, sinon ils auront une destiné maudite, et un des deux devra mourir…

Pour battre cette malédiction, cet amour maudit devra se réincarner en Amour Exceptionnel mais malheureusement personne n’a réussit à comprendre et détruire cette malédiction.

A un moment, de ma lecture j’ai vraiment apprécié, une scène, qui m’a fait penser à la scène de la Nourrisse et de Juliette (dans Roméo & Juliette) de Shakespeare ! Où celle-ci rapporte à Juliette ce que son Roméo a à lui dire tout en gardant pour elle les informations ce qui énerve notre Juliette, dans Only You c’est pareil mais avec Marie (dans le rôle de la nourrisse) qui s’extasie de son petit pouvoir d’entremetteuse.

maxresdefault.jpg

Dans ma précipitation à sortir, je me prends les pieds dans les anses d’un sac qui traîne par terre.

C’est quand même pas compliqué de ranger ses affaires !

J’essaie désespérément de me rattraper à quelque chose mais c’est peine perdue, je cours droit à la catastrophe et je vais… rien du tout… un bras musclé, surgi de nulle part, me retient fermement et me sauve in extremis de la chute inévitable.

– Eh ! Attention ! susurre la voix reconnaissable entre toutes.

C’est lui !!!

– Euh ! Merci, bredouillé-je, terriblement gênée par le spectacle peu reluisant que je viens d’offrir à mon chevalier servant.

J’ai honte.

Quand je relève la tête timidement, je le trouve grand, très grand même. L’assurance tranquille qu’il dégage éclipse tous les autres garçons, je ne vois décidément que lui. Et lorsqu’après m’avoir dévisagée un long moment, il se décide enfin à me sourire, c’est un véritable bouleversement. Je n’ai qu’une seule et unique envie, qu’il m’embrasse. J’imagine déjà la sensation de ses lèvres sur les miennes et je ne peux retenir le léger frémissement qui parcourt mon corps tout entier.

Je rêve où son visage est en train de se rapprocher lentement du mien. Nos fronts se touchent presque. Il va vraiment le faire là, devant tout le monde ?


Pour conclure : l’écriture de Jeanne Périlhac est fluide, et légère, touchante et drôle à la fois, Elle nous transporte dans une histoire inédite, d’amour maudit ! Suivez Lily et Andréas  de l’adolescence à l’âge adulte, vont-ils réussir à battre cette malédiction, réussiront-ils à être heureux ensemble ?

Volume : 2 / 4
Date de parution : 07/07/2017

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s