La constance de l’étoile polaire – Diana Peterfreund

 

la-constance-de-l-etoile-polaire--979464-264-432.jpgIl y a de cela quelques générations, une expérience génétique ayant mal tourné a provoqué la Réduction, qui a décimé l’humanité ; une noblesse Luddite a émergé des cendres et a interdit presque toute forme de technologie.

Dans ce monde, Elliot North a toujours su où se trouvait sa place. Quatre ans auparavant, elle a refusé de s’enfuir avec son amour d’enfance, le domestique Kai, préférant choisir les obligations qui la liaient au domaine de ses parents plutôt que l’amour. Depuis, le monde a changé. Les post-réductionnistes s’efforcent de remettre en marche le progrès ; quant au domaine d’Elliot, il meurt petit à petit, l’obligeant à louer ses terres à Cloud Fleet, un mystérieux groupe de constructeurs de navires dont fait partie un explorateur renommé, le Capitaine Malakai Wentforth – Kai, son amour de jeunesse, devenu presque méconnaissable. Et tandis qu’Elliot se demande si c’est une deuxième chance qui se présente, Kai, lui, semble déterminé à montrer à Elliot tout ce qu’elle a perdu lorsqu’elle a choisi de le laisser partir.

ru6vh8s8.pngMais bientôt, Elliot découvre que son vieil ami cache un secret si important qu’il pourrait changer leur société… ou la mettre à genoux. Et une nouvelle fois, elle doit faire face à un choix : s’accrocher aux croyances qui ont forgé son éducation, ou unir sa destinée à celle du seul garçon qu’elle a jamais aimé, même si elle l’a perdu pour toujours.


Inspiré du roman de Jane Austen, Persuasion, La constance de l’étoile polaire est une romance à couper le souffle où l’enjeu est d’ouvrir son esprit au futur, et son cœur à la seule personne qui est capable de le briser.


Designedwith Love-3 copie.png


Capture d’écran 2016-12-23 à 18.15.11.png


Une lecture qui vous transporte dans un monde entre le passé et le futur, entre les préjugés et les révoltes. La nouvelle technologie fait peur, comment vouloir revivre ce qui a été vécu ? La nouvelle technologie n’apporte rien de bien sauf le malheur voila ce que pense réellement les Luddites de nos jours.

J’ai trouvé le résumé intriguant, cependant au niveau de l’esthétisme je n’ai pas eu de coup de coeur pour la couverture. Mais revenons à l’essentiel, le livre, Eliot est une jeune femme qui se cherche, et qui a grandit en étant  choyé, et gâté. C’est aujourd’hui une jeune femme qui essaye de tenir la comptabilité du domaine de son père du mieux qu’elle peu suite au décès de sa mère. Eliot est magnifique, gentille et douce, elle fait passé le bien être des « Altérés » du domaine, avant les siens. Du haut de ses 18 ans, Eliot est intelligente, elle sort de l’ordinaire comme son prénom qui est celui de son grand-père, ce qui fait d’elle son homonyme.


Pour régler les problèmes financier du domaine, elle décide de louer le chantiers navals de son grand père pour accueillir un groupe les « Post », qui ne sont en réalité que des « altérés » et une Luddite ne devrait pas fréquenter ce genre de personne. Parmi eux, se trouve « Kai » son ami d’enfance qui suite au décès de son père est partie du domaine, il faisait partie des altérés autrement dit de la main-d’oeuvre du domaine. Mais les retrouvailles ne sont pas cordiale mais plutôt glaciale, pourtant il fut un temps ou tout les deux étaient ami d’enfance voir même un peu plus que çà.


Au travers de l’histoire, entre passé et présent, on découvre la correspondance entre Kai et Eliot quand ils étaient enfant. Ce qui nous permet de comprendre qu’elle était le lien qui les unissaient avant.

Planetarium-bestiaire-etoile_edited-1024x631.jpg


Les pages se tournent très rapidement du fait d’une intrigue  intéressante, mais aussi par la plume de l’auteur qui rend la lecture fluide. On est très vite plongé dans le domaine, avec Eliot,  qui essaye de faire tout son possible pour surmonter la faillite de son domaine, mais aussi de tenir tête et de rester forte face à Kai, qui la traite comme une étrangère et surtout comme-ci elle était responsable de tous ses malheurs.


Eliot le sait, elle a été amoureuse de Kai, mais aujourd’hui quand elle le regarde elle trouve qu’il a changé. Il est froid, mais ses iris aussi ont changé de couleur, mais c’est insensé n’est-ce pas ? Nos deux héros, sont entouré de personnage secondaire aussi intéressant les uns que les autres et qui apporte soit une note de fraicheur, soit une note de tristesse à certains moment. Cependant ce roman n’est pas seulement une romance, entre deux personnes qui se sont perdu de vu et essaye de se retrouver et de se comprendre à nouveau. On est dans un monde ou la population est divisé en deux groupes, un peuple « Altéré » qui veut se libérer de leur « esclavagiste » et surtout créer de nouvelle technologie comme les charrettes qui avance avec l’énergie du soleil, et de l’autre on a le groupe des Luddites qui se pensent être au dessus des autres, que ce soit par l’intelligence et la beauté qui sont contre toutes avancées technologique. Enfin pas tous, car un des secrets d’Eliot, et qu’elle n’est pas que jolie mais aussi une excellente créatrice, elle a réussit à créer un nouveau blé plus consistant et surtout qui pousse plus rapidement dans les champs. Mais que doit-elle faire avec son idée ? Cela pourra aider tout le domaine, et les habitants mais d’un côté c’est interdit.


Elle n’est pas la seule à cacher des secrets, Kai lui cache qui il est devenu, grâce à qui, et surtout grâce à une expérience dangereuse. Il n’a plus confiance en Eliot depuis qu’elle a refusé de partir avec lui il y a 4 ans, déçu qu’elle ai préféré son domaine à lui. Il la traite extrêmement mal, et la provoque, jusqu’à la rendre jalouse. Le seul bémol que j’ai trouvé à cette l’histoire, est que la romance arrive tardivement, et passe vraiment à côté de l’intrigue principale. Mais j’ai tout de même adoré la dernière page que j’ai relu plusieurs fois.


Pour conclure : c’est une très belle aventure, dans un contexte intéressant et qui change de l’ordinaire. J’ai apprécié ma lecture du début à la fin, une lecture simple. Il manque peut être un peu plus d’humour, pour rendre le roman encore un peu plus léger, notamment du fait que le début du livre soit très lourd le temps de pouvoir expliquer tous les détails aux lecteurs. Mais dans l’ensemble c’est une bonne découverte.


19894851_311391915938963_3221052099215782323_n.png

 

Sortie le 22 novembre

► En version numérique
– sur Collection Infinity : https://goo.gl/BXEdL3
– sur Amazon : https://goo.gl/UoqbPD

 

Éditeur : MxM Bookmark Infinity – Collection : Onirique – Date de parution : 22 novembre 2017 – Prix : 5,99 € – 300 pages

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s